On tricote, on tricote

Travaux d’aiguille pour le réseau fixe en H0 du club. En fait, il manque une bretelle d’accès à la gare. Pas de solution chez les fabricants de voie, alors on se sert de nos doigts et d’huile de coude.

Pour commencer, le tracé des rails a été reporté sur du papier calque. Puis ce calque a été scotché sur une planche en bois assez épaisse. Les rails d’un coupon de voie Peco code 75 (la voie du réseau) ont été séparés des traverses. Des traverses ont été découpé dans une bande cuivrée, issu d’un vieux kit d’aiguille SMP. On peut aussi les tailler dans une plaque cuivrée. Plus tard, il faudra penser à isoler électriquement les deux rails de la voie. Un coup de lime au centre des traverses cuivrées suffira.

Ensuite, il faut positionner le rail, le maintenir, avec des clous sans tête ou des punaises, afin de pouvoir le couper à la dimension. Après, il faut s’armer d’une bonne lime, et c’est parti pour la mise en forme des lames mobiles, de la pointe de cœur et des contre-rails. Un peu de soudure entre le rail et la bande cuivrée, et la bretelle prend forme. Bon, facile à écrire, d’accord, mais ce n’est pas si difficile que ça. Il faut être minutieux, avoir un gabarit pour maîtriser l’écartement des voies et des contre-rails, et… être prudent : une lame mobile bien effilée, ça coupe très fort !

Le travail, non terminé, visible sur les photos a pris 3 heures un mercredi après-midi. Affaire à suivre donc, dès mercredi prochain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s