Un grand réseau avec de grandes courbes

Le réseau de M. Beaufils était installé dans les combles de la maison de son créateur. Il en épousait le contour, soit pratiquement un carré de 8 mètres de côté. Voici quelques images de ca réseau dans son environnement d’origine. Les modules sont actuellement stockés au club. Trois d’entre eux sont en cours de remise à niveau. Le travail de remise en forme et de modifications nécessaires va prendre un certain temps…

Le réseau « Beaufils »

Monsieur Beaufils était un modéliste ferroviaire de grand talent. Suite à son décès, son épouse a souhaité continuer à donner vie au grand réseau H0 construit par son mari, qui occupait la totalité des combles de la maison. C’est ainsi que nous avons récupéré ce grand ensemble modulaire. Quelques travaux s’avéraient nécessaires : la plateforme de la voie, en mousse, était très dégradée. La dépose de la voie a commencé sur les premiers modules : remplacement de la mousse par du Dépron, repose de la voie puis ballastage. Voici quelques photos des travaux réalisés.

Le Dépron et la voie sont posées.
Après ballastage

Nous publierons prochainement un reportage photo de cet ensemble modulaire magnifique. Notre objectif, après remise en état, est de pouvoir le présenter en exposition.

Marché de Noël 2021

Ce dernier week-end (17-18-19 décembre), dans le cadre du marché de Noël organisé par la ville, le Club de Modélisme Ferroviaire de Boissy-Saint-Léger a envahi le hall de la salle des fêtes. Autour de la salle, en extérieur (brrr…), se trouvaient les stands des exposants. Le public fut au rendez-vous, malgré les contraintes légales dues à la pandémie. Retour en images.

Le hall de la salle des fêtes, spacieux, avec Jean et Guy, deux de nos valeureux animateurs.
Les modules en cours de réalisation par les 3 jeunes (9 ans) du club.
Le petit diorama en 0, avec deux wagons en construction intégrale. C’est un vieil habitué des sorties en ville du club.
Le réseau en N (1m20 X 70cm) a effectué sa première sortie ce week-end. Sur l’image, la face « gare ».
La face « montagne du réseau en N.
Ce module appartient au réseau de M. Beaufils. Nous avons récupéré ce réseau suite au décès de son créateur, M. Beaufils. Nous nous sommes engagés auprès de sa veuve à redonner vie à ce réseau magnifique. Les travaux de restauration ont commencé sur deux modules.
Le module « gare » en N, normes TTrack, réalisé par Jean. Relié à d’autres modules sur une longueur de près de 3 mètres et équipé d’un va-et-vient, cet ensemble a été très apprécié du public.
Pour sortir de la terrible frustration imposée aux enfants (et parfois aux adultes), voici l’espace « Merci de toucher »… Je vous assure, un quart d’heure là, ça en a détendu plus d’un…

Merci à Jean, Stéphane, Guy et Eric pour leur engagement et leur enthousiasme durant tout ce long (et froid) week-end. Rendez-vous l’an prochain.

De la couleur

Les sols du réseau N ont été peints. Les rochers ont été traités. Il reste quelques retouches à faire, et surtout à préparer le fond du torrent. Mais déjà, on se représente bien mieux l’impression générale du réseau.

Gare marchandises

Les travaux continuent sur les modules Boissy. La gare marchandises se met en place. La voie imbriquée est en place (coupons SMP sur traverses en circuit imprimé). La structure de la halle est faite. Prochaines étapes sur cette zone, la pose des deux voies côté halle et le sablage de la cour.

L’entrée de la gare marchandises. La barrière est placée provisoirement. La camionnette est venue jusqu’à Boissy pour la photo…

Brexit

Qu’est-ce que ça peut avoir à faire avec le modélisme ferroviaire ? Eh bien, si, ça a à voir. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les nouvelles du réseau fixe en H0 se font rares. Et pour cause, il est en attente de fournitures, le réseau. Et pas n’importe lesquelles : les rails. On a commandé du Peco code 75, dans un gros paquet. Les douanes ont tout bloqué en attendant de savoir comment taxer le machin. Que du bonheur !

Le colis finira bien par traverser la Manche, et nous pourrons enfin poser la voie. Et vous montrer les premières circulations.

Trépanation

Après installation de la voie, un petit essai de circulation a mis en évidence une grosse boulette : dans un tunnel, un morceau de polystyrène dépassait copieusement et bloquait le passage. Notre bon docteur n’y est pas allé par quatre chemins : on trépane ! L’opération s’est très bien passée, le patient se remet parfaitement. Un petit passage enduit puis peinture et la cicatrice aura disparu. Par contre, on ne sait pas quel partie du cerveau a été enlevée…

Là, ça fait peur. Mais maintenant, tout est rentré dans l’ordre.

Boulevard de la Gare

Sur le module Boissy, le boulevard de la Gare se construit. La voirie est faite, à l’exception d’une petite rue. Les emplacements d’une bonne partie des bâtiments sont repérés, et la structure de deux bâtiments a été réalisée et rapidement mise en place pour pouvoir visualiser les volumes.

Ces deux bâtiments faisaient partie de la parcelle de la maison Tarride, négociant en vins et alcools.

Et de trois !

Il y a le réseau fixe H0, dont la menuiserie est terminée. Nous attendons les voies Peco empêtrées dans les conséquences du Brexit… Il y a le réseau en N, dont les voies seront posées lors d’une prochaine séance. Maintenant, il y a les modules Boissy ! Trois projets, en même temps. Oui c’est beaucoup, mais avoir de quoi permettre aux adhérents, anciens et futurs, de faire rouler son matériel, c’est important, et que l’on fasse du N ou du H0.

La gare de Boissy-Saint-Léger avant… avant quoi ? Le RER !

Ce que l’on veut faire, c’est ça. L’ancienne gare, dont une grande photo se trouve tout près de l’actuelle, sur le boulevard de la Gare, et la gare marchandises, détruite depuis. L’ensemble est composé de trois modules. Les trains entrent par le vieux pont métallique sur la nationale 19 (bien étroite à l’époque), traversent la gare, longent la gare marchandises, franchissent un autre pont métallique et disparaissent dans le tunnel de Limeil (qui donnait sur l’actuelle plateforme du TGV).

Ce projet nous aura d’ores et déjà permis un travail fructueux avec d’autres associations de la ville : le Cercle historique, l’Université inter-âges, Boissy jumelage. Lors de l’exposition des 25 et 26 avril, l’ensemble sera exposé, accompagné de panneaux explicatifs réalisés par l’Université inter-âges. Nos amis de Lauda-Königshafen (nos jumeaux) pourront aussi découvrir ces modules au mois d’août.

Plus tard, nous avons prévu d’étendre l’ensemble de trois modules à l’arrière des premiers, pour y représenter la ville à l’époque. Puis nous représenterons la bifurcation de Boissy, donnant vers la gare de Sucy et vers Villeneuve-Saint-Georges. Mais c’est une autre histoire…

Encore une série à suivre !

Troisième pont construit

Sur notre petit réseau en N, nous avons trois pont à poser. Nous avons fait le choix de diversifier les types de pont : béton, maçonnerie et métallique. Ce dernier restait à construire, c’est désormais chose faite.

Ce petit pont a été construit en profilés Evergreen. Il reste à le peindre, puis construire les culées et l’intégrer dans le réseau.